Stuff, Test

Test de Dodow : Dormir vite et bien

Dormir a toujours été un problème pour moi, du moins depuis une bonne dizaine d’années. Insomniaque puis hypersomniaque je suis passé par tous les stades. Pour faire face à ces difficultés j’ai testé beaucoup de produits, naturels à base de mélatonine ou synthétiques type somnifères. Je suis résolument du soir et du matin car je n’aime pas dormir, lors du coucher j’ai simplement hâte d’arriver au petit matin pour m’activer. Il y a quelques mois Dodow est arrivé dans ma vie et c’est une vraie révolution.

 

Dodow : le Made in France

Dodow un objet pour mieux dormir

Dodow vous est présenté par Léon le Hérisson

Le petit objet lumineux sur la photo c’est lui : Dodow. Non ce n’est pas un chargeur ou un poudrier, il s’agit d’un outil d’endormissement. Il est pourvu d’une surface tactile qui allume trois led bleues dont l’intensité varie pendant plusieurs minutes. Ne cherchez pas l’interrupteur ou la prise de recharge, il n’y en a pas ! Ce produit conçu par des Français dont l’endormissement était jusqu’alors complexe fonctionne à l’aide d’une pile AA. Mais quel est son action ?

 

Un principe d’action simplissime

Une fois la surface tactile effleurée les trois led vont projeter un halo bleu au plafond de la chambre. Le halo va voir sa surface augmenter puis diminuer à un rythme bien précis. L’utilisateur n’a qu’à synchroniser sa respiration sur le halo, lorsque la surface s’étend on inspire et lorsqu’elle rétrécit on expire. Progressivement la respiration de l’utilisateur passe de 11 respirations par minutes à 6. Ce changement va alors stimuler le baroréflexe, mécanisme physiologique qui vous emmène jusqu’au sommeil. En bref vous oubliez vos pensées en vous concentrant sur votre respiration et vous déclenchez naturellement votre endormissement. Le dodow va quant à lui s’éteindre automatiquement au bout de 8 minutes.

Bon à savoir : Pour les plus récalcitrant les concepteurs de Dodow ont ajouté un réglage permettant de passer de 8 minutes de fonctionnement à 20 minutes.

 

A qui s’adresse Dodow

Je sais ce que vous vous dites car j’ai eu la même réaction : « ça ne marchera pas sur moi car mon problème est différent ». Eh bien vous avez tord ! Dodow fonctionne sur tous les problèmes de sommeil qu’il s’agisse :

  • De problèmes de stress / agitation
  • De pensées trop envahissantes
  • D’insomnies chroniques
  • De réveils nocturnes

Chez Dodow on est d’ailleurs tellement sûr de l’efficacité du produit qu’on vous propose un garantie endormi ou remboursé dans les 20 premiers jours d’utilisation !

 

Mon avis général

Je n’utilise pas Dodow tous les jours, pourtant je devrais.

Plutôt dubitatif au début j’ai constaté dès les premiers jours que je m’endormais bien plus rapidement mais surtout que je me réveillais en pleine forme.

Habituellement envahi de questions et de stress au moment de me glisser sous la couette j’ai naturellement perdu ce « rituel » négatif.

J’avais cependant un doute : On entend régulièrement que la lumière bleue nuit à l’endormissement et ça chez Dodow on le sait. Pourtant les led sont bleues ! Les concepteurs ont fait ce choix car la lumière bleue réduit le stress et que le faisceau n’est ici pas assez puissant pour agir sur la sécrétion de mélatonine.

J'approuve totalement Dodow

J’approuve totalement Dodow !

Aujourd’hui mon seul souci est que je m’endors rapidement et je n’arrive pas à me concentrer sur le halo pendant les 8 minutes. Pourtant si je ne vais pas au bout je sais que je ne dormirai pas bien. Il s’agit donc d’une vraie lutte et d’un paradoxe peu compréhensible pour moi.

Ce produit est vraiment efficace, je m’endors aux alentours de 22h00 pour me réveiller à 6h00 et je n’utilise plus aucuns autres produits. Je vous le recommande vivement si vous avez le quelconque souci de sommeil.

 

On le commande ici pour seulement 49 euros : mydodow.fr / Ou on le retrouve dans les boutiques Nature et Découvertes par exemple.

 

Et vous dites-moi dans les commentaires quels objets ont révolutionné votre quotidien ?


Cet article n’est pas sponsorisé, sachez-le !